Recherche de fonds

Le travail volontaire joue un rôle important dans les activités de la plupart des ONG. Cependant, il peut s'avérer nécessaire de rechercher des financements afin de réaliser des projets, de mener des campagnes ou de s'engager dans le lobbying. Obtenir des financements constitue un défi pour de nombreuses ONG. Cette page vise à fournir un aperçu des manières d'attaquer ce défi. Des questions liées au droit des ONG d'accéder aux financements ont été examinées dans une publication du SIDH (en anglais).

Nous allons considérer deux types de donateurs: les donateurs institutionnels ainsi que les donateurs individuels. Les donateurs institutionnels - à savoir les agences de développement des Etats, les institutions onusiennes et autres organisations internationales, les banques de développement ou encore des fondations privées - peuvent souvent faire des contributions financières d'une certaine envergure et s'engagent parfois sur une période de plusieurs années, tout en offrant à l'ONG la possibilité de l'accompagner pendant la réalisation du projet avec des conseils et en lui donnant accès à leur réseau de contacts. En revanche, votre organisation peut courir le risque de perdre un peu de son autonomie si vous ne dépendez d'un seul grand donateur. Pour cette raison, certaines ONG choisissent de lever leurs fonds en grande partie auprès de donateurs individuels. Ceci vous permet de renforcer votre indépendance des intérêts et politiques d'Etats ou organisations onusiennes. Surtout si vous vous engagez dans les campagnes et activités de plaidoyer, vous devriez prendre en compte comment la source des contributions peut affecter votre indépendance, votre image et donc de la légitimité de votre travail. Le désavantage de cet approche est que la levée de fonds auprès de donateurs individuels peut être coûteuse en termes de temps et d'argent que vous devrez plus vous investir afin d'obtenir le montant requis ainsi que pour assurer un financement stable dans le moyens et le long terme.

Recherche de fonds auprès de donateurs institutionnels

Les principaux éléments à retenir lorsque l'on souhaite contacter des donateurs institutionnels sont:

  • Renseignez-vous sur les priorités et conditions de financement d'un donateur: Les donateurs institutionnels ont, habituellement, des buts très précis qu'ils souhaitent atteindre à travers l'attribution des subventions. Avant de contacter un potentiel donateur, assurez-vous de bien connaître ses priorités ainsi que les conditions à remplir pour bénéficier des subventions. Vos chances d'obtenir un financement augmenteront si vous adaptez soigneusement votre proposition de projet aux conditions de financement du donateur, que cela soit en termes d'orientation thématique, régionale ou encore concernant les montants alloués. Rassemblez le plus d'informations possible avant de soumettre votre demande formelle - le premier contact peut s'avérer décisif. Il est important de donner une bonne impression en démontrant que vous avez compris les priorités du donateur et que vous allez effectivement être en mesure de contribuer à leurs réalisations. L'utilisation de termes et expressions spécifiques figurant dans les conditions de financement pourra d'ailleurs contribuer à convaincre votre donateur potentiel.
  • Utilisez et élargissez votre réseau de contacts: Les donateurs tendent à soutenir les projets d'organisations qu'ils connaissent. Il est donc important de continuellement s'appliquer à élargir son réseau de contacts et de faire connaitre le travail de votre organisation. Lorsqu'un donateur sait que vous avez réalisé des projets avec succès par le passé, cela peut sensiblement augmenter vos chances d'obtenir des fonds pour de nouveaux projets. Faites donc connaître votre organisation et créez-vous une réputation. Finalement, tout repose sur la crédibilité de votre organisation!
  • Déclarez clairement vos buts ainsi que les moyens que vous comptez utiliser afin de les atteindre: Pour obtenir un financement, vous devez être en mesure de justifier la raison d'être de votre projet, de clairement établir ses buts ainsi que de montrer comment vous allez atteindre ces derniers. Soyez le plus précis possible et démontrez l'impact concret que votre projet pourra avoir avec l'aide de leur financement.
  • Etablissez un budget détaillé et réaliste: Les donateurs souhaitent savoir ce que vous comptez faire avec leur argent. Vous devrez donc leur fournir un budget détaillé qui comprend les dépenses triées par catégories. Soyez le plus précis possible: les donateurs n'apprécient en général pas les budgets qui anticipent 60% de "dépenses administratives" non-spécifiées! Et soyez réaliste en ce qui concerne les capacités de votre organisation : disposez-vous de l'expertise et du temps nécessaire pour réaliser votre projet avec succès?
Ressources sur la Recherche de Fonds

D'autres ressources utiles pour aborder la question de la recherche de fonds peuvent être trouvées sur nos pages en anglais et en espagnol.


Agences de développement & Autres contacts de donateurs

Agences traditionnelles de coopération bilatérale

Union & Commission Européenne

Agences de coopération multilatérale

Fonds et fondations

Nouveau donateurs / donateurs étatiques non-traditionnels

Banques de développement

Institutions financières internationales

Recherche de fonds auprès de donateurs individuels

Plusieurs techniques de recherche de fonds avec des donateurs individuels, tel que les mailings, telemarketing ou streetmarketing, ne sont adaptées que pour des ONG d'une certaine taille. Toutefois, d'autres techniques peuvent aussi être prometteuse pour des plus petites organisations, en particulier dans le but de récolter des fonds pour un projet spécifique à petite échelle, afin d'obtenir des ressources additionnelles pour compléter le financement principal ou pour soutenir vos activités de plaidoyer. Vous avez ici quelques idées sur comment les petites ONG peuvent récolter des fonds avec des donateurs individuels, tout en vous créant une opportunité de faire connaître votre organisation en faisant connaître autour de vous votre projet ou votre cause et engager des discussions avec le public :

  • Tenue d'un stand de vente : Beaucoup d'ONG tiennent régulièrement des stands de vente dans les rues bondées durant les marchés locaux ou foires et vendez des produits que vos membres ont produit (par exemple des sucreries, travaux d'artisanat, cartes postales etc. ) Une variante de ceci pourrait être de vendre des produits que vous avez obtenu gratuitement d'affaires privées (par exemple des chocolats), basé sur l'entendement que les revenus de vos ventes iront en faveur de votre ONG. En choisissant l'option de vendre des produits qui ont une relation étroite avec le projet de votre ONG (par exemple de la nourriture provenant du pays sur lequel vous travaillez), l'effet PR de votre action peut en être renforcé.
  • Organiser une soirée à thème dans une affaire locale: Vous pourriez négocier une soirée à thème avec une affaire locale (par exemple un restaurant ou un café) où un certain pourcentage des revenus de vente du jour seraient reversées à votre organisation. Pour obtenir un tel deal, vous devrez proposer au propriétaire de l'affaire locale de faire la publicité de l'évènement au sein de votre réseau, offrant la perspective d'amener plus de clients que d'habitude. Vous pourrez vouloir ajouter une note spéciale concernant votre travail, par exemple via la nourriture ou les boissons offertes ou en décorant le lieu en accordance avec votre cause ou projet.
  • Organiser ou participer à une course amateur/course de charité/rallye : Les courses de charité sont typiquement des évènements sportifs où les membres sont à la recherche de sponsors parmi la famille et amis qui s'engagent à donner une certaine somme pour chaque unité achevée (par exemple, 1 dollar par kilomètre parcouru dans une course).

Recherches de fonds en ligne

Internet est un élément central des activités de communication et de collecte de fonds.

C'est pourquoi il est important de maîtriser les étapes et connaitre les possibilités de collecte de fonds en ligne. La collecte de fonds sera particulièrement efficace une fois que vous aurez acquis un plan de plaidoyer stable.

Première étape: créer une stratégie de communication efficace.

Comme pour votre stratégie de plaidoyer, votre stratégie de collecte de fonds est centrale car c'est la clé de la réalisation de vos projets. Afin qu'elle fonctionne et que vous arriviez à obtenir un montant suffisant de fonds, les donateurs potentiels doivent être au courant de votre démarche de collecte de fonds. C'est pourquoi la communication est le premier aspect sur lequel il faut se concentrer, avant même de rechercher les méthodes concrètes de collecte de fonds en ligne.

Votre site web: une brochure pour les futurs donateurs

  • Bien que cela puisse sembler évident, ceci est trop souvent mis de côté: votre site est l'endroit que les donateurs consulteront lorsqu'ils feront leur don. Cela signifie que le site internet aura un impact conséquent sur le donateur potentiel et sera décisif dans la prise de décision.
  • Votre site web doit être accueillant et simple à utiliser. D'autres astuces comme comment cibler un auditoire ou choisir les bonnes photos à mettre sur le site sont également essentielles pour créer un site web structure (lien en anglais).
  • Afin d'obtenir des donateurs, votre site doit indiquer clairement les objectifs de votre action, les méthodes pour atteindre vos objectifs, et pourquoi le don potentiel est important pour le projet.

Optimisez votre site internet pour les tablettes et Smartphones

  • Une fois que votre site est clair et cohérent, l'étape suivante consiste à l'optimiser pour Smartphone et tablettes, car permettre de faire un don sur autant d'outils technologiques que possible ne peut qu'augmenter vos dons potentiels.
  • Des conseils sur la façon d'optimiser votre site pour les Smartphones peuvent vous guider vers l'élaboration d'une structure simplifiée pour rendre votre site Web plus accessible.

Soyez présents dans les réseaux sociaux

  • En 2013, un sondage sur la collecte de fonds en ligne a trouvé que, en moyenne, dans une campagne de collecte de fonds dite ‘peer-to-peer’, 15-18% des donations arrivent directement de Facebook. Ce n’est pas un secret que les réseaux sociaux sont devenus une plateforme centrale pour faire connaitre son ONG ou une cause en général. Votre ONG doit utiliser ces nouvelles méthodes à son avantage pour trouver de nouveaux donateurs potentiels.
  • Pour Twitter, de nombreuses astuces pour augmenter votre nombre de followers sont disponibles sur internet. Ce réseau social permettra non seulement de médiatiser votre ONG et de faire de la publicité pour vos évènements et projets, mais peut également être utilisé directement pour la collecte de fonds. (site internet en anglais).
  • Facebook est un autre réseau social incontournable que vous devriez utiliser à des fins publicitaires : il peut être utilisé pour créer des évènements, ainsi que pour créer des pages spécifiques à votre projet ou ONG. Facebook peut être un allié de taille pour vos collectes de dons en ligne et devrait avoir un lien direct vers votre site internet et vers votre bouton ‘Faire un Don’
  • Vos comptes sur les réseaux sociaux peuvent être utilisés pour informer vos adhérents : n’hésitez pas à envoyer des tweets ou statuts incitatifs qui leur rappelleront des moyens dont ils disposent pour vous aider, même sans l’envoi direct d’argent.

Une fois que vous avez établi un site internet simple et dynamique, facilement accessible, vous devriez prendre le temps de préserver un lien avec des donateurs passés ou des personnes ayant montré un intérêt pour votre cause. Ceci peut être fait à travers un bulletin d’information en ligne.

Créez un bulletin d’information en ligne dynamique et accueillant

  • Ce bulletin permettra avant tout de rappeler à votre donateur très occupé que votre projet se poursuit, et que les dons restent cruciaux. Pour que votre bulletin envoyé par e-mail devienne un outil de collecte de fonds, suivez ces astuces. (site en anglais)
  • Il est important de montrer votre reconnaissance ainsi que l’avancement du projet : insérez des photos et rapports, témoignages et plans pour l’avenir de l’ONG. N’oubliez pas de faire un bulletin synthétique et facile à lire (même sur Smartphones !).

2ème Etape: Créez un moyen simple et visible pour les donateurs de vous soutenir financièrement.

Optez pour le bon bouton ‘Faire un Don’

Les boutons ‘Faire un Don’ sont des outils typiques de la collecte de dons en ligne: grâce à un bouton intégré à votre site internet, à votre bulletin d’information ou autre méthode de communication que vous avez adoptés, les donateurs pourront vous envoyer de l’argent à travers des plateformes sécurisées.

Bien que l’outil paraisse simple d’utilisation, créer un bouton ‘Faire un Don’ requiert une analyse des plateformes disponibles. En effet, chaque plateforme offre différentes options pour des coûts variables. Chaque aspect doit être pris en compte avant de prendre votre décision :

  • Est-ce que la plateforme offre les caractéristiques que vous recherchez ? Si votre ONG travaille sur un projet de courte durée ou sur des projets basés sur des situations d’urgence, vous devriez vous tourner vers des plateformes proposant l’utilisation de financement participatif, avec de préférence un engagement mensuel que vous pouvez résilier facilement.
  • Les coûts du bouton sont-ils adaptés à votre budget et à vos prévisions de retour sur investissement ? Certaines plateformes offrent des abonnements mensuels plus couteux, mais avec des frais de transaction (que vous paierez à chaque donation) plus faible. Ces plateformes seront adaptées à votre ONG si vous vous attendez à de nombreuses transactions, qui rembourseront le prix de l’abonnement. Si vous êtes une petit ONG qui reçoit peu de donations, l’abonnement peut vous couter plus que les donations ne vous rapportent. Choisissez alors une plateforme qui propose des options moins sophistiquées ou alors avec des frais de transactions plus élevés mais un abondement peu couteux.
Exemples de sites proposant des boutons ‘Faire un Don’
  • Click and Pledge est une plateforme spécialisée pour les projets à but non lucratif. Le premier avantage est que l’on peut personnaliser le bouton visible sur votre site. Elle permet également d’utiliser le fundraising participatif, permet la gestion d’évènements ainsi que les dons à travers les Smartphones. Le site organise régulièrement des webinars d’introduction afin de vous aider à utiliser les différentes caractéristiques de la plateforme. Les coûts mensuels et de transactions sont relativement élevés, il est donc important de faire une projection des dons espérés. (site internet en anglais).
  • Network for Good Basic DonateNow offre trois solutions différentes pour la collecte de dons pour projets à but non lucrative en fonction de votre budget et de vos attentes. La plateforme offre une application mobile, la gestion d’évènement et bien d’autres caractéristiques. Network for Good offre également des webinars pour vous aider dans votre collecte de fonds (site internet en anglais).
  • PayPal: Créer un bouton PayPal est une manière simple et peu couteuse pour les ONG. Une fois que vous avez sélectionné vos options, PayPal vous enverra un code HTML à intégrer à votre site internet. Les atouts de cette plateforme sont qu’elle est connue, les gens auront donc tendance à avoir confiance. Cependant, PayPal n’est pas spécialisé dans les dons, et offre donc peu de possibilités de personnalisations dans ce domaine.
  • Qgiv propose un bouton de don pour 199$ à payer une fois, valable à vie. Les frais de transaction varient en fonction des méthodes de paiement. L’un des atouts de Qgiv est que le bouton est bien intégré au site internet : il permet un rendu final plus plaisant tout en préservant la visibilité du bouton. Un essai gratuit pour découvrir les fonctions est disponible. Il faut en faire la demande à travers le formulaire de contact.

Pensez-y: une fois qu’un don a été fait, vous devriez remercier votre donateur et envoyer un e-mail personnalisé ou un lien vers une page de remerciement. Montrez votre gratitude et profitez-en pour les informez sur votre ONG en général. La page de remerciement peut inclure notamment des statistiques, réussites ou autres projets de l’ONG, tant que cela est fait de manière simple.

Comment tirer le maximum de votre nouveau donateur

  • Créez autant d’options permettant à vos donateurs de rester informés que possible : Intégrez un 'Tell a friend' (pour informer un ami), ainsi qu’un bouton ‘Suivre’ pour les réseaux sociaux et enfin un bouton ‘partager’ afin que votre donateur puisse faire connaitre votre site directement sur Facebook ou Twitter.
  • Gardez vos donateurs informés après une donation : créez une page de remerciement dynamique qui inclut entre autres des liens vers vos autres projets.
  • Faites un suivi avec un e-mail de remerciement : cela montre que vous tenez à vos donateurs et que vous avez de la considération pour eux, c’est idéal pour fidéliser un nouveau donateur.
  • Si vous en avez l’opportunité, créez une vidéo de remerciement : C’est une méthode originale de donner une vision concrète du projet et du travail que vous fournissez. Vous pouvez montrer l’équipe qui travaille sur le projet ou encore des personnes que vous avez aidés qui peuvent témoigner de l’importance du projet.

Lancez un ‘Programme de soutien’

Une fois votre site internet dote d’un bouton ‘Faire un don’, vous devriez voir une augmentation des donations uniques.

La prochaine étape consiste à essayer de fidéliser ces donateurs et créer un système de donation régulier, à travers un programme de soutien. Un programme de soutien est un engagement que fera un donateur en versant généralement chaque mois un certain montant, parfois avec un autre on en fin d’année en plus. Il a été démontré que ces programmes permettent d’augmenter de manière significative l’arrive de dons pour une ONG. Ce n’est cependant pas toujours facile de fidéliser des individus et certains conseils pourront vous aider (en anglais).

Comment créer un programme de soutien efficace

  • Revoyez votre stratégie à long-terme, et vérifiez qu’elle est cohérente, structurée et atteignable.
  • Pensez à vos donateurs antérieurs : votre ONG attire-t-elle plutôt des donateurs de pays en développement, ou encore des étudiants ? Si c’est le cas, il serait plus cohérent de demander de petites sommes plus facilement accessibles. Optimisez votre programme en proposant plusieurs options afin de toucher un plus grand nombre de personnes.
  • Créez un rapport dédié aux donateurs long-terme : montrez vos succès antérieurs, mettez en avant la transparence de votre ONG ainsi que sa crédibilité. Les donateurs veulent savoir où leur argent va, donc expliquez étape par étape le projet, les coûts prévisionnels, le calendrier du projet, etc.
  • Mettez en avant votre réseau : si vous collaborez avec d’autres ONG ou institutions, montrez-le ! Cela boostera votre crédibilité.
  • Faites un suivi : un donateur régulier peut toujours changer d’avis, il est important de le garder informé régulièrement de changements ou succès au sein de l’ONG. Montrez au donateur que son argent a servi en utilisant les techniques de communications évoquées ci-dessus. Vous pouvez même demander l’avis de vos donateurs afin de montrer qu’ils ne jouent pas qu’un rôle financier!

Utilisez le ‘crowdfunding’

L’idée de base du ‘crowdfunding’ (ou littéralement ‘financement par la foule’ ou financement participatif) est d’établir un objectif financier pour le projet et de réunir des petits montants à la fois, grâce à de nombreux donateurs différents. La collecte se fait sur une durée prédéterminée. Généralement, si le montant n’est pas atteint, l’argent versé par les individus leur est remboursé soit directement soit en bon qui permet de financer un autre projet.

Cette méthode de collecte de fonds est largement utilisée par des individus ainsi que par les ONG qui cherchent à financer de petits projets. Suite à l’engouement pour cette méthode, de nombreux sites hébergeant le ‘crowdfunding' sont apparus.

Comme pour votre programme de soutien ou encore votre bouton ‘Faire un Don’, les bases essentielles à suivre sont la clarté, la simplicité et une communication efficace. Le ‘crowdfunding’ attire plutôt des petits donateurs qui feront une donation unique : c’est pour cela qu’il est important de leur montrer que même des petites sommes peuvent faire une différence pour la cause que vous défendez.

Utilisez le ‘Peer-to-Peer fundraising’

Parfois appelé ‘social fundraising’, le ‘peer-to-peer fundraising’ est une nouvelle technique qui peut vous permettre d’utiliser vos adhérents afin qu’ils collectent des fonds en votre nom. Un adhèrent peut organiser un évènement, utiliser le ‘crowdfunding’, des activités et défis pour faire des appels au don pour votre ONG. En plus d’être gratuite, cette option permet une médiatisation de votre ONG. Dans la majorité des cas, ces adhérents utiliseront les réseaux sociaux pour communiquer sur leur action, et peuvent mettre un lien direct vers votre page.